Autres dispositifs

Réduisez vos impôts avec le déficit foncier

Vous êtes propriétaire d'un bien locatif dans l'ancien ? Découvrez les avantages de l'investissement en déficit foncier.

Le déficit foncier est un mécanisme fiscal qui permet de réduire vos impôts fonciers en déduisant les charges inhérentes à la location de votre bien. Nos conseillers en gestion de patrimoine vous accompagnent dans la mise en œuvre de votre déficit foncier.

Déduire vos frais de vos revenus imposables

Saviez-vous que vos frais d’entretien, de travaux, les intérêts et frais de votre crédit immobilier, vos honoraires de gestion locative et primes d’assurances peuvent vous permettre de réduire vos impôts ? Si ces frais dépassent vos revenus locatifs bruts, et que vous avez opté pour un régime d’imposition au réel, vous êtes concerné par le déficit foncier et pouvez le déduire de votre revenu imposable.

Note

Bon à savoir : Le régime micro-foncier permet quant à lui un abattement par défaut de 30 % représentatif des charges.

Déficit foncier : les conditions pour en profiter

La déduction plafonnée du déficit foncier

Chaque année, en tant que propriétaires-bailleurs, vous pouvez déduire de vos revenus jusqu’à 10 700 € de déficit foncier (ou 15 300 € dans certains cas particuliers). Toutefois, l'excédent de déficit foncier peut ensuite être reporté et déduit :

  • durant 6 ans s’il excède votre revenu global,

  • durant 10 ans de vos seuls revenus fonciers.

Les frais déductibles 

De nombreuses charges inhérentes à la location de votre bien peuvent vous donner droit au déficit foncier (gestion locative, assurance propriétaire bailleur, certains travaux, charges de copropriété, etc.). 

En revanche, les intérêts, l’assurance et les frais liés à votre emprunt immobilier ne peuvent à eux seuls générer un déficit (ils sont déductibles dans la limite du loyer annuel déclaré). Ils pourront toutefois être imputés sur les loyers des années suivantes, dans la limite de 10 ans.

Par ailleurs, les travaux de construction, de reconstruction ou d’agrandissement ne peuvent en revanche pas être déduits de votre revenu foncier.

Quand investir en déficit foncier ?

La fiscalité sur les revenus fonciers est souvent lourde en France. Le déficit foncier vous permet d’alléger cette pression fiscale. Il est généralement conseillé d’investir en déficit foncier, à savoir dans un bien immobilier avec travaux, quand on génère déjà des revenus fonciers positifs sur d’autres investissements et que l’on cherche à optimiser la fiscalité sur ces revenus.

Pourquoi faire appel à Quintésens pour votre déficit foncier ?

Depuis 13 ans, nos conseillers vous aident à concevoir une stratégie patrimoniale de A à Z. Vous n’avez rien à faire, ils s’occupent de tout !

Selon votre profil et vos projets, nos conseillers en gestion de patrimoine conçoivent une stratégie sur-mesure et assurent un suivi personnalisé sur le long terme (du pilotage du projet au contrôle, de l’arbitrage au bilan annuel, etc.). Après un diagnostic de votre situation patrimoniale, ils établissent des solutions pour optimiser votre épargne et vos investissements.

Forts de leur expérience, nos conseillers ont accès à des supports variés et de qualité, en matière d’épargne ou d’immobilier. Grâce à leur réseau, ils vous assurent une sécurité optimale et une meilleure performance.

Vous souhaitez bénéficiez du déficit foncier ?

120 000 foyers accompagnés par Quintésens

Nos derniers articles sur la défiscalisation

Loi Pinel : Avantages VS limites du dispositif

La loi Pinel fait partie des dispositifs phares permettant aux particuliers de réduire leur impôt su...
Lire l'article

Comment profiter de la loi Pinel ?

Sébastien Peyrot, Directeur de l'agence Quintésens Nantes, prend la parole dans un article Challenge...
Lire l'article

Défiscalisation des heures supplémentaires : comment ça marche ?

La défiscalisation des heures supplémentaires présente un intérêt pour les entreprises connaissant d...
Lire l'article

Plus de 450 experts partout en France