Et si, en prévision de votre retraite, vous sortiez des sentiers battus et des produits d’épargne traditionnels ? Certains placements originaux, auxquels on ne pense pas nécessairement, peuvent se montrer très rentables sur le long terme. Vin, art, voitures de collection ou encore cryptomonnaies : découvrez des placements atypiques pour préparer votre retraite.

Le vin

Parmi les placements atypiques pour préparer sa retraite, on retrouve les investissements dans le vin, aussi bien en bouteilles que dans les vignobles. Les vins en bouteille peuvent représenter un investissement rentable puisque les prix des grands crus ont augmenté, en moyenne, de 4 à 8 % sur les 20 dernières années. Plusieurs solutions s’offrent à vous pour ce type d’investissement.

Si vous êtes un fin connaisseur, vous pouvez acheter vos propres bouteilles et les revendre quand vous le souhaitez. Autre possibilité : laisser un intermédiaire s’occuper de vos grands crus à votre place dans une cave à distance. Enfin, vous pouvez également acheter des titres en bourse, directement liés au marché viticole. C’est par exemple le cas d’Ecce Vinum Capital ou Uzès Grands Crus pour ne citer qu’eux.

Vous pouvez également investir différemment dans le vin en réalisant un placement directement dans la vigne. En matière de domaine viticole, vous trouverez tous les budgets selon l’investissement qui vous intéresse. À titre d’exemple, en 2019, un hectare de Bordeaux blanc coûtait 15 000 euros, alors qu’un hectare de Pouilly-Fuissé valait 240 000 euros.

Mais la gestion d’un domaine viticole demande beaucoup de travail. Pour plus de simplicité, vous pouvez aussi acheter des parts dans un groupement foncier viticole. Dans ce mode de fonctionnement, plusieurs investisseurs achètent des terres et confient l’exploitation à des viticulteurs professionnels.

L’art

Parmi les placements atypiques pour votre retraite, le marché de l’art présente l’avantage de se décliner dans de multiples domaines : la peinture, la sculpture, la photographie, les bijoux, les livres anciens, les pièces de monnaie, etc. Des œuvres potentiellement rares que vous pouvez trouver dans les galeries, dans les maisons de vente ou encore lors de ventes aux enchères.

Cependant, à moins d’être très bien entouré, cet investissement demande des connaissances pointues afin de réaliser l’achat le plus intéressant à revendre au moment le plus opportun.

Ces dernières années, le marché de l’art reste globalement stable malgré une effervescence en 2021 liée au numérique et aux NFT – pour Non-fungible token, littéralement « jeton non fongible » – ces objets numériques dématérialisés qui font beaucoup parler d’eux.

Selon l’entreprise de cotation de l’art Artprice, 90 % des œuvres en circulation se vendent à moins de 17 000 dollars, soit environ 15 000 euros. Toutefois, ce sont les œuvres d’une valeur supérieure à 20 000 dollars – environ 17 700 euros – qui offrent un rendement annuel plus intéressant, à hauteur de 9 %.

Les voitures de collection

Autre placement atypique que vous pouvez réaliser : les voitures dites de collection. Cette appellation désigne un véhicule datant de plus de 30 ans, dont la production est terminée et dont les caractéristiques n’ont pas été modifiées.

Cette mention n’est toutefois pas automatique. C’est à vous d’effectuer les démarches nécessaires afin d’obtenir une carte grise « véhicule de collection ». Pour l’obtenir, vous devez notamment fournir une attestation du constructeur ou de la Fédération française des véhicules d’époque (FFVE).

Il est difficile de se prononcer sur la valeur à l’achat et à la revente d’une voiture de collection car de multiples critères entrent en compte : marque, modèle, année de construction, état de conservation, rareté, tendances du marché, etc.

Toutefois, il est conseillé d’investir dans une voiture dite de pré-collection, ou youngtimer en anglais. Il s’agit de véhicules dont la production a été stoppée il y a 15 ans. Vous pouvez les acquérir à un prix de vente abordable et attendre qu’elles deviennent, avec le temps, des voitures de collection que vous pourrez revendre.

À lire aussi : Investir dans un garage ou une place de parking : quels atouts ?

Les cryptomonnaies

Depuis quelques années, les cryptomonnaies font figure de phénomène de mode qui constituent un placement atypique. Bitcoin, Litecoin, Ethereum ou encore Ripple : il existe des milliers de ces monnaies virtuelles qui s’échangent hors des banques centrales.

Attention toutefois : leur valeur est très versatile et peut connaître des variations extrêmes. En 2019, par exemple, le cours du Bitcoin – sans doute la cryptomonnaie la plus connue – a connu une progression de 96 %. Mais en 2021, après des critiques du propriétaire milliardaire de Tesla, Elon Musk, ce même Bitcoin a perdu un tiers de sa valeur. Prudence, donc.

Quelle fiscalité pour les placements atypiques ?

Vin, art, voitures de collection ou encore cryptomonnaies : ces placements peuvent séduire, voire être très rentables, mais il convient malgré tout de rester prudent. Claire Pouget, directrice régionale Auvergne du cabinet Quintésens explique : « Ces placements « passions » peuvent être de bons outils de diversification. Mais attention à leur rendement. On est ici sur une très grande volatilité. Il faut être fin pilote pour ne pas prendre de risque ».

Du point de vue de la fiscalité, tous ces placements au moment de la revente répondent au régime de droit commun des plus-values mobilières. Prenons l’exemple d’une œuvre d’art. Si la revente dépasse la somme de 5 000 euros, une taxe sur la plus-value s’applique. En tant que contribuable, deux possibilités s’offrent alors à vous :

  • un impôt forfaitaire de 6 % sur le prix de la cession ;
  • le régime de droit commun des plus-values mobilières. La plus-value bénéficie d’un abattement de 5 % pour chaque année de détention à partir de la deuxième année. Votre œuvre peut donc être totalement exonérée au bout de 22 ans de possession, dans le cas où vous pouvez prouver les années de possession.

La fiscalité est similaire pour les bouteilles de vin, ainsi que pour les voitures de collection. Toutefois, pour ces dernières, il faut noter une petite subtilité. Le prix de revente est taxé par un impôt de 36,2 % :

  • 19 % au titre de l’impôt sur le revenu ;
  • 17,2 % au titre de la Contribution sociale généralisée (CSG), de la Contribution à la réduction de la dette sociale (CRDS) et du prélèvement de solidarité.

Au-delà de 22 ans de possession de votre voiture de collection – là encore, si vous pouvez prouver les années de possession – vous n’êtes concerné que par les prélèvements sociaux de 17,2 % sur le prix de revente.

Enfin, en ce qui concerne les plus-values sur les cryptomonnaies, c’est le Prélèvement forfaitaire unique (PFU), également appelé « flat tax », qui s’applique à hauteur de 30 % :

  • 12,8 % au titre de l’impôt sur le revenu ;
  • 17,2 % au titre des prélèvements sociaux.

À lire aussi : Investir dans le marché de l’or : quelle fiscalité ?

Des placements moins atypiques mais plus sûrs

Si tous ces placements atypiques peuvent paraître intéressants, ils n’en restent pas moins risqués pour la plupart. Pour préparer votre retraite au mieux, grâce à des placements sûrs, vous pouvez vous tourner vers des produits d’épargne plus traditionnels.

C’est par exemple le cas de l’assurance vie qui se présente comme une solution souple et intéressante. Vous pouvez l’alimenter quand vous le souhaitez, via des versements libres. Une fois à la retraite, vous êtes libre de racheter totalement ou partiellement votre assurance vie afin de bénéficier du capital. Vous pouvez même profiter de votre épargne via des revenus réguliers grâce à des rachats partiels programmés.

Autre exemple de placement plus sûr pour préparer sa retraite : le Plan épargne retraite (PER). Tout au long de votre vie active, vous vous constituez un capital et profitez d’un rendement régulier et progressif. Lorsque vous êtes à la retraite, vous pouvez, au choix, récupérer la somme épargnée sous la forme d’un capital ou d’une rente viagère. Mieux, le PER vous permet dans le même temps de bénéficier de réductions d’impôts durant votre vie active ou dès votre départ en retraite.

À lire aussi : Quelle solution d’épargne choisir pour ma retraite ?

Quintésens vous conseille et vous accompagne

Le Groupe Quintésens est spécialisé dans la gestion de patrimoine globale. Bilan patrimonial, prévoyance, placements, réduction d’impôts, financement, ingénierie patrimoniale : nous mettons notre expertise à votre service et vous aidons à concrétiser vos projets. Contactez notre équipe  pour nous faire part de vos projets en toute confiance.