Vincent Fournier, responsable du développement du marché de l’épargne du groupe Quintésens, s’exprime sur Investissement Conseils sur la question du fonds d’euros. Il met en avant une plus grande diversification de l’épargne ainsi que l’importance des préconisations patrimoniales.

Il aborde ce sujet en détaillant comment tirer profit du fonds en euros et nous informe sur les risques de la baisse de sa rentabilité.

Il indique qu’il “doit désormais être utilisé comme une poche de liquidités du contrat, qu’on utilisera pour aller investir sur d’autres actifs” ou bien “être utilisé comme une réserve pour y faire transiter des plus-values réalisées sur d’autres supports, avant de les réinvestir”.

Néanmoins, lorsqu’il s’agit d’un investissement supérieur à deux ou trois ans, le fonds en euros n’est plus rentable. Il nous avertit des risques de ce support, comme la reprise de l’inflation ou encore un risque d’annulation d’une partie de la dette de l’Etat qui pourrait impacter le placement.

Au sujet des conseillers patrimoniaux et de leur expertise, Vincent Fournier souligne les points sur lesquels ils devront adapter leur discours.

Il est important qu’ils fassent preuve de pédagogie, aux clients qui disent « je ne veux pas perdre d’argent », il faut répondre que les placements les plus « sûrs » ont un rendement négatif !!

Par contre, avec la durée minimum recommandée, la diversification et des investissements réguliers,  le risque de perte peut être limité au maximum”. Il aborde notamment les supports comme les Fonds Actions, et toujours les SCPI ou SCI pour leur excellent couple rendement/risque limité.

“FINALEMENT, IL FAUT REMETTRE LE PROJET DE L’ÉPARGNANT AU CENTRE DES PRÉCONISATIONS”.

Il en va de même pour les assureurs qui se doivent de fournir un travail de qualité en assurant le rôle “d’intermédiation entre entre les gérants et les épargnants, qui prend certes des frais, mais en échange, va structurer l’offre, apporter de la liquidité aux actifs, le tout dans un cadre défini qui rassure tout le monde.”

En savoir plus sur les placements