Comment déclarer un enfant majeur ? Même si un enfant majeur peut être imposable à titre personnel, s’il reste à votre charge, vous pouvez décider de le rattacher à votre foyer fiscal à sa majorité, ou de réaliser une déclaration séparée afin de déduire une pension alimentaire.

déclaration rattachée ou séparée

Le rattachement

Lors de la déclaration d’un enfant majeur, si ce dernier reste à votre charge, vous pouvez procéder à son rattachement à votre foyer fiscal.

Les conditions

Pour la déclaration de revenus déposée durant l’année N, il faut respecter plusieurs conditions.
• L’enfant doit être âgé de moins de 21 ans au 1er janvier de l’année N-1.
• L’enfant doit être âgé de moins de 25 ans au 1er janvier de l’année N-1 et poursuivre ses études au 1er janvier de l’année N-1 ou au 31 décembre de l’année N-1.
Deux autres cas de figure permettent également de rattacher un enfant au foyer fiscal parental.
• Les enfants non mariés chargés de famille, ou les enfants mariés ou pacsés si l’un des deux conjoints remplit une des deux conditions d’âge fixée ci-dessus.
• Les enfants majeurs devenus orphelins après leur majorité s’ils vivent sous le même toit et sont à la charge du foyer.

quintesens-cta-prendre-rdv
bouton prendre rendez-vous avec un conseiller pour un bilan patrimonial

L’avantage en impôt

La conséquence sur l’impôt dépend de la situation.

  • Si l’enfant majeur est célibataire, le rattachement au foyer fiscal permet de bénéficier d’une augmentation du nombre de parts pour le calcul du quotient familial.
  • Si l’enfant majeur est marié ou pacsé ou chargé de famille, le rattachement permet de bénéficier d’un abattement sur le revenu.

L’abattement sur la taxe d’habitation

En outre, le rattachement d’un enfant majeur à un foyer fiscal permet également de bénéficier d’un abattement pour charge de famille sur la taxe d’habitation.

À lire aussi : Peut-on contester une augmentation de sa taxe d’habitation ?

Pour plus d’informations, contactez sans engagement un conseiller

La déclaration séparée

Si vous ne rattachez pas votre enfant à votre foyer et que ce dernier fait sa propre déclaration, vous pouvez lui verser une pension alimentaire.

Si votre enfant ne vit pas sous votre toit

Pour verser une pension alimentaire à votre enfant et la déduire de vos impôts, vous n’êtes pas obligé de l’héberger. Vous devez néanmoins fournir la preuve du versement de la pension et de l’état de besoin de votre enfant. Dès lors, les sommes versées au titre de la pension alimentaire sont déductibles de vos revenus.

Si votre enfant vit sous votre toit

Si vous hébergez votre enfant toute l’année, vous pouvez déduire un montant forfaitaire sans justificatif.

À lire aussi : Impôt : comment déclarer un enfant ?

Quintésens vous conseille et vous accompagne
Le Groupe Quintésens est spécialisé dans la gestion de patrimoine globale. Bilan patrimonial, prévoyance, placements, réduction d’impôts, financement, ingénierie patrimoniale : nous mettons notre expertise à votre service et vous aidons à concrétiser vos projets. Contactez notre équipe pour nous faire part de vos projets en toute confiance.