Comment choisir son contrat d'assurance-vie ?

Publié le 03/07/24

4 minutes 21

Assurance vie
Epargne et Placement

Savez-vous qu’un tiers de l’épargne des Français est investie en assurance-vie ? En effet, ce placement est très plébiscité depuis quelques années. Mais comment choisir son contrat ? Sur quels critères se baser pour être certain que son contrat soit adapté et performant ? Explications. 

Choisir son contrat d'assurance-vie : les bonnes pratiques

Face à la multitude des contrats d’assurance-vie disponibles, il peut vite devenir difficile de faire le bon choix. D’autant plus qu’une souscription peut répondre à plusieurs types objectifs, d’où son surnom de « couteau-suisse » de l’épargne. Voici donc quelques clés pour vous aider à prendre votre décision. 

Accédez aux meilleurs contrats d'assurance-vie avec Quintésens.

Discutez de votre projet avec un expert

1. Comprendre le contrat d’assurance-vie 

Lorsqu’un organisme vous propose un contrat d’assurance-vie, il doit vous fournir des documents précontractuels vous permettant de comprendre le fonctionnement du contrat. Il est important de bien prendre le temps de les lire ! 

 Voici les points sur lesquels vous devez vous attarder afin d’avoir une vision complète sur le contrat : 

  • Les modalités de versement ;  

  • La disponibilité de l’épargne ; 

  • La disponibilité de l’épargne ; 

  • La diversité des supports proposés ; 

  • La désignation des bénéficiaires en cas de décès ;  

  • La fiscalité applicable ;  

  • Les frais de gestion, etc. 

À lire aussi :

Assurance-vie : 10 bonnes raisons d’en avoir une !

Souscrire une assurance-vie, est-ce vraiment fait pour vous ? Si vous êtes en proie au doute, découv...

Lire l'article

2. Évaluer les performances du contrat 

Pour évaluer les performances d’un contrat, le meilleur moyen de vérifier la qualité d’un contrat. Pour ce faire, il vous faudra analyser les performances du contrat sur plusieurs années, le comparer au marché et observer sa tendance. Cela atteste du savoir-faire des gérants des fonds qui composent le contrat. 

Note

À noter : gardez en tête que les performances passées ne présagent pas forcément des performances futures.

À lire aussi :

Les 5 meilleurs placements anti-inflation en 2024

L’inflation est une source de questionnement pour bien des épargnants. Comment tirer profit de cette...

Lire l'article

3. Identifier et comprendre les frais 

Il existe deux niveaux de frais sur les contrats d’assurance-vie : les frais liés au contrat lui-même et les frais liés aux fonds qui le composent. 

Frais liés au contrat 

  • Les frais d’entrée et les frais de versement : prélevés à l’ouverture du contrat pour les frais d’ouverture, et à chaque versement pour les frais de versement.  

  • Les frais gestion : prélevés chaque année, ils sont généralement faibles, de l’ordre de 0,5 à 1 %. 

  • Les frais d’arbitrage : ils dépendent des éventuels transferts d’un support à l’autre que vous allez imposer à votre épargne au cours de l’année. Ces frais sont généralement assez faibles, inférieurs à 1 %, ou facturés au forfait entre 10 € et 30 € par arbitrage.  

 

Frais liés aux fonds (unités de compte) qui composent le contrat 

Ils sont propres à chacun des fonds sélectionnés et peuvent eux aussi comprendre des frais de versement, de gestion, etc.  

 

4. Évaluer la qualité des fonds éligibles au contrat 

Privilégiez les contrats vous donnant accès à des unités de compte diversifiées, bénéficiant d’une gestion ayant fait ses preuves, et vous offrant une sélection suffisamment variée pour vous éviter de mettre tous vos œufs dans le même panier. 

Pour analyser la qualité des fonds et des investissements réalisés, reportez-vous aux documents mis à disposition par la société de gestion : ils doivent être clairs, régulièrement publiés, et présenter les actualités des fonds, les avantages et inconvénients, l’historique de performance, l’équipe de gérants, etc. 

 

5. Comparer les options de gestion 

Par manque de temps ou de connaissances, il n’est toujours pas aisé de gérer seul son contrat. C’est pourquoi les options de gestion proposées par certains contrats peuvent être intéressantes. Elles permettent à l’assuré de choisir des stratégies d’investissement qui s’exécutent ensuite selon les conditions prévues au contrat d’assurance-vie. 

Ces options, selon les contrats d’assurance-vie, peuvent être proposées gratuitement mais elles peuvent aussi être facturées, à prendre en considération. Il faut également vérifier la souplesse offerte par le contrat pour mettre en place, modifier, ou arrêter ces options afin de ne pas se retrouver bloqué dans une stratégie de gestion qui ne correspond plus à vos besoins. 

À lire aussi :

Quels sont les différents fonds d'assurance-vie ?

L'assurance-vie reste l'un des placements les plus plébiscités par les Français. Plusieurs types de...

Lire l'article

6. Prendre en considération les options de prévoyance 

Des garanties dites de prévoyance en cas de décès peuvent être prévues dans votre contrat d’assurance-vie. Elles peuvent être intéressantes si vous souhaitez protéger votre famille. 

Selon les contrats, ces garanties peuvent être proposées en option et donc, facturées en plus. Dans certains cas, elles peuvent également être incluses. Vous devez donc bien vérifier les conditions d’application de ces garanties. 

Pourquoi investir dans une assurance-vie ? 

L’assurance-vie est une enveloppe fiscale qui permet, sous certaines conditions, d’échapper totalement à l’impôt. 

Lorsque vous effectuez un retrait (ou rachat, dans le jargon de l’assurance-vie), sur un contrat ouvert depuis plus de 8 ans, vous bénéficiez ainsi d’un abattement fiscal de 4 600 euros par an pour une personne seule ou de 9 200 euros pour un couple. 

Contrairement aux idées reçues, l’argent de votre assurance-vie n’est jamais bloqué. Vous pouvez le retirer à tout moment, même avant le cap des 8 ans. Les plus-values de votre contrat seront soumises à l’impôt sur le revenu (12,8 %) et aux prélèvements sociaux (17,2 %). 

En cas de décès de l’assuré, le contrat d’assurance-vie bénéficie en outre d’un abattement de 152 500 euros sur les primes versées avant 70 ans, et de 30 500 euros sur les primes versées par la suite. La fiscalité au-delà de ces abattement est également réduite, ce qui fait de l’assurance-vie un outil de choix pour transmettre votre patrimoine. 

À lire aussi :

Assurance-vie : pourquoi en souscrire une pour son enfant ?

Avec un rendement bien plus intéressant qu’un Livret A, l’assurance-vie est l’un des placements à pl...

Lire l'article

Comment investir dans une assurance-vie ? 

En faisant appel à un professionnel de la gestion de patrimoine, vous avez la possibilité d’accéder à des contrats intéressants. Grâce à son expertise, le conseiller en gestion de patrimoine va sélectionner et vous proposer les contrats d’assurance-vie les mieux adaptés à vos besoins. 

Chez Quintésens, nos experts ont accès à plus de 1 200 fonds diversifiés et de qualité, leur permettant de vous proposer un contrat 100 % personnalisé et avec un rendement avantageux. 

 Mais ce n’est pas tout  ! En fonction de vos besoins, nos équipes s’engagent à vous assurer un suivi personnalisé sur toute la durée de votre placement : de l’ouverture aux arbitrages. 

Bénéficiez d'un contrat d'assurance-vie 100 % personnalisé avec Quintésens.

Demandez à être rappelé

Nos derniers articles sur l'assurance-vie

L'assurance-vie : LE placement financier phare de 2024

L’assurance-vie figure parmi les placements financiers incontournables en 2024. Découvrez tout ce qu...
Lire l'article

Qu'est-ce que le nantissement de l'assurance-vie ?

Vous avez besoin de souscrire un prêt immobilier et votre banquier vous parle de nantir votre assura...
Lire l'article

Assurance-vie : pourquoi en souscrire une pour son enfant ?

Avec un rendement bien plus intéressant qu’un Livret A, l’assurance-vie est l’un des placements à pl...
Lire l'article
Voir plus d'articles

En bref 

Quels sont les critères à prendre en compte pour choisir son assurance-vie ? 

Il existe de nombreux contrats d’assurance-vie, difficile donc parfois de les comparer et sélectionner celui qui sera le mieux adaptés à vos besoins. Pour vous aider à sélectionner le contrat d’assurance-vie vous devrez porter votre attention sur plusieurs points. L’essentiel est d’abord de savoir comment fonctionne votre contrat. Il vous faudra ensuite analyser les performances du contrat, évaluer la qualité des fonds éligibles, identifier les éventuels frais, comparer les options de gestion et étudier la présence ou non d’options de prévoyance. 

Combien investir sur une assurance-vie ? 

100 € suffisent pour ouvrir une assurance-vie. Or, le montant idéal à placer en assurance-vie est propre à chaque épargnant. Il va dépendre de vos projets de vie, votre niveau de revenus, du temps qui vous sépare de la retraite, ou plus généralement de votre horizon d’investissement. 

Est-ce le bon moment pour investir dans une assurance-vie ? 

Oui, c’est le bon moment pour investir dans une assurance-vie ! Selon les premiers chiffres de 2024, l’assurance-vie a le vent en poupe, avec une collecte de 15,9 milliards d’euros pour 54 millions de contrats souscrits et 38 millions de bénéficiaires. Ce qui en fait l’un des placements préférés des Français. 

Comment bien investir en assurance-vie en 2024 ? 

Pour bien investir dans un contrat d’assurance-vie en 2024, vous devez absolument consulter et prendre conseil auprès d’un expert de la gestion de patrimoine. Il saura vous guider pour réussir votre investissement et obtenir le meilleur rendement possible. 

Épargne et placements