Les 5 meilleurs placements anti-inflation en 2024

Publié le 12/06/23

4 minutes 52

Epargne et Placement

L’inflation est une source de questionnement pour bien des épargnants. Comment tirer profit de cette conjoncture économique tout en préservant son épargne ? Immobilier locatif, assurance-vie, or, matières premières et actions : découvrez les placements qui peuvent se montrer intéressants pour protéger votre patrimoine en période d’inflation. 

1. L’immobilier locatif 

En période d’inflation, l’immobilier locatif reste un bon moyen de protéger votre patrimoine. Ce placement, qui fait figure de valeur refuge pour les Français, possède quelques atouts lorsque les prix flambent. 

Sur le long terme, le prix de l’immobilier dessine une tendance à la hausse, tout comme l’inflation. En tant que propriétaire, vous pouvez revaloriser vos loyers chaque année, en vous basant sur l’indice de référence des loyers (IRL). Or, cet indice est directement impacté par l’inflation, puisqu’il est calculé en fonction de la moyenne de l’évolution de l’indice des prix à la consommation, sur les douze derniers mois, hors tabac et loyers. 

Toutefois, si vous souhaitez investir dans l’immobilier locatif en période d’inflation, vous devez prendre en compte l’encadrement des loyers en vigueur dans certaines villes de France. 

Une période d’inflation peut aussi potentiellement entraîner des difficultés financières chez les locataires. Il est nécessaire de vous demander si les locataires seront en mesure d’absorber une hausse des loyers. 

Pour investir dans ce secteur, vous aurez notamment le choix entre plusieurs dispositifs de défiscalisation immobilière proposés par l’État :  

  1. La loi Pinel

  2. La loi Malraux

  3. La loi Denormandie

  4. La loi Monuments Historiques

  5. Le statut LMNP ou LMP (Loueur Meublé Non Professionnel / Loueur Meublé Professionnel). 

À lire aussi :

Les 5 placements les plus rentables en 2023

SCPI, dispositifs Pinel et Denormandie, assurance-vie multisupport, Plan d’Épargne Retraite... Retro...

Lire l'article

2. Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI) 

Depuis le début de l’année 2022, les Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI) n’ont jamais été aussi populaires avec 10,20 milliards d’euros nets collectés en 2022 selon l’ASPIM. Pour cause, les SCPI ont été qualifiées de « placement anti-inflation » par les experts. Résultat, les Français ont plébiscité ce produit d’épargne mutualisé. 

En outre, ce placement immobilier de long terme vous permet d’acquérir des parts d’un bien immobilier (bureaux, logements, commerces, etc.). Vous n’êtes donc pas seul face à votre investissement. Vous prenez moins de risque grâce à la dilution de vos parts sur de multiples actifs et à leur gestion par des sociétés de gestion.  

De plus, la SCPI est un placement contrôlé et régulé par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF). C’est l’AMF qui délivre l’agrément aux sociétés de gestion et qui assure un suivi tout au long de leur vie. L’AMF délivre aussi l’agrément de mise sur le marché des SCPI.  
 
Enfin, ce placement offre un rendement élevé pouvant aller jusqu’à 6 % par an. Afin d’identifier quelle SCPI vous convient le mieux, faites appel à un professionnel en gestion de patrimoine. Il saura vous conseiller et vous guider. 

Vous souhaitez protéger votre épargne de l'inflation ?

Demandez à être rappelé

3. L’assurance-vie 

En période d’inflation, l’assurance-vie peut se présenter comme un placement intéressant, à condition d’opter pour les unités de compte. En effet, en temps normal, les fonds en euros offrent une rémunération aux alentours de 1 %, mais en cas de forte inflation, leur rendement réel se montre négatif. 

Pour un placement rentable sur le long terme, il peut être plus pertinent de placer une partie de votre capital en unités de compte (UC). Votre capital est ainsi placé sur des supports variés, comme des actions, des obligations ou encore en immobilier papier. La valeur des UC n’est donc pas définie en euros mais en nombre d’actions ou de parts. 

Par conséquent, les unités de compte peuvent se présenter comme un placement particulièrement rémunérateur. Toutefois, il n’est pas sans risque et ne vous assure aucune garantie en capital. Vous pouvez donc engendrer des gains mais aussi des pertes en fonction de l’évolution des marchés. C’est pourquoi il convient d’être conseillé et accompagné par un spécialiste de la gestion de patrimoine

4. Les actions 

Les actions demeurent une bonne solution pour protéger votre patrimoine en période d’inflation. Même si elles sont sujettes à une forte volatilité, sur le long terme, elles peuvent offrir un rendement très intéressant, supérieur à la hausse des prix. 

Il convient surtout de cibler des entreprises dont les performances boursières peuvent augmenter lors de la période d’inflation. Autrement dit, des entreprises en mesure d’imposer une hausse des prix à leurs clients sans impacter négativement la demande pour leurs produits ou pour leurs services. C’est par exemple le cas des marques fortes ou bénéficiant d’un véritable avantage concurrentiel. 

Vous pouvez également cibler des entreprises capables de tirer un avantage de la montée des taux d’intérêt, comme les valeurs bancaires ou d’assurance. À l’inverse, évitez d’investir dans des entreprises endettées qui risqueraient de souffrir de la hausse des taux et des frais de financement. 

Enfin, gardez en tête que les investissements en Bourse, s’ils peuvent se montrer très rentables, ne sont jamais sans risque pour votre capital. 

À lire aussi :

Quels sont les meilleurs placements sur le long terme ?

Les placements à long terme permettent de placer votre capital sur plusieurs années et de faire fruc...

Lire l'article

5. L’or et les matières premières 

Autres placements qui peuvent se montrer intéressants en période d’inflation : l’or et les matières premières, dans le cas d’une diversification d’une assurance-vie.  

L’or reste une valeur refuge puisque 25 % des Français en détiennent. Surtout, il reste l’un des actifs financiers les plus corrélés à l’inflation. Le procédé est simple : lorsque la valeur de la monnaie baisse, il faut plus d’argent pour acquérir un produit ou un service. Par conséquent, le prix de l’or augmente lui aussi. Cela est d’autant plus vrai en période d’hyperinflation. Sans compter que l’or se valorise avec le temps. 

Plusieurs moyens d’investir dans l’or s’offrent à vous : 

  • acheter directement de l’or « physique » dans des boutiques ou sur des sites spécialisés, 

  • acheter des actions de sociétés aurifères, 

  • investir dans des ETF (Exchange Traded Funds) d’or, des fonds indiciels qui suivent l’évolution d’un indice boursier. Vous n’achetez pas d’or physique, il s’agit d’un investissement or papier. 

Toutefois, vous devez garder à l’esprit que l’or présente une volatilité forte, ce qui peut impliquer un risque de perte en capital. Cet investissement, s’il est intéressant, ne produit pas de rendement annuel : vous ne toucherez donc aucun intérêt ou dividende dessus. 

Tout comme l’or, les matières premières constituent des investissements intéressants en période d’inflation. En tant qu’actifs réels, elles disposent d’une valeur d’usage constante. De plus, la hausse de leur prix reste liée aux cycles inflationnistes. 

Il peut donc être pertinent de vous tourner vers des matières premières, comme des matériaux précieux et industriels (argent, platine, terres rares), utilisés pour la transition énergétique, par exemple dans l'industrie photovoltaïque ou dans le stockage de l'énergie. 

Ces matières premières affichent cependant les mêmes faiblesses que l’or : elles présentent une forte volatilité et ne vous font pas bénéficier de revenus courants chaque année, comme des intérêts. 

Il peut alors être judicieux d’investir dans des sociétés qui évoluent dans ces domaines – comme des compagnies minières, par exemple – plutôt que dans les matières premières directement. La volatilité des entreprises reste plus faible que celle des matières extraites. 

À lire aussi :

Inflation : faut-il épargner ou rembourser ses crédits en anticipé ?

En cette période d’inflation, beaucoup de particuliers se demandent s’il est préférable d’épargner o...

Lire l'article

Avec Quintésens, bénéficiez des produits d’épargne les plus performants.

Demandez à être rappelé

Nos derniers articles sur l'épargne et les placements

10 erreurs à éviter pour (très bien) placer son épargne en 2024

Comment épargner correctement et efficacement en 2024 ? Si vous hésitez sur la stratégie d’investiss...
Lire l'article

5 avantages d’investir en SCPI

Aujourd’hui, la SCPI (Société Civile de Placement Immobilier est un placement dans lequel plus d’un...
Lire l'article

Stratégie d'épargne : pourquoi diversifier ses placements ?

Pour espérer faire fructifier votre épargne, les possibilités de placement sont nombreuses. Certains...
Lire l'article
Voir plus d'articles

En bref 

Où investir en 2024 ? 

En 2024, vous pouvez investir dans l’immobilier locatif via un dispositif de défiscalisation, ou dans les placements financiers comme l’assurance-vie, les SCPI (Sociétés Civiles de Placement Immobilier), ou encore le PER (Plan d’Épargne Retraite). 

Comment protéger son épargne de l’inflation ? 

Pour protéger votre épargne de l’inflation et préserver votre pouvoir d’achat, vous devez adopter une stratégie patrimoniale avec l’aide d’un professionnel de la finance. Chez Quintésens, nos conseillers en gestion de patrimoine (CGP) sont là pour vous aider à prendre les bonnes décisions. Contactez-les

Quels placements choisir pour contrer l’inflation ? 

Pour contrer l’inflation, vous pouvez choisir différents placements comme l’immobilier locatif, les actions, l’assurance-vie, l’or, les SCPI ou encore les matières premières. Parce qu’il existe de nombreux placements anti-inflation, prenez rendez-vous avec un expert de la gestion de patrimoine Quintésens

Épargne et placements