Impôts : tout ce qu’il faut savoir quand on est un jeune actif

Publié le 05/07/23

3 minutes 29

Impôts
Fiscalité et lois fiscales
Gestion de patrimoine

Vous venez d’entrer dans la vie professionnelle ? Alors vous allez forcément entendre parler de déclaration, de prélèvement à la source, de barème de l’impôt sur le revenu, ou encore de droit à l’erreur. Quintésens vous explique tout ce que vous devez savoir en tant que jeune actif, et comment réduire vos impôts. 

Déclaration de revenus : qui est concerné ? 

Toute personne qui réside en France doit réaliser une déclaration de revenus. Les personnes qui ont leur domicile fiscal en France ou qui résident à l’étranger, mais ont des ressources en provenance de France, doivent également déclarer leurs revenus. 

Qu’est-ce que le droit à l’erreur ? 

Le dispositif du droit à l’erreur est issu de la Loi pour un État au service d’une société de confiance (ESSOC) du 10 août 2018.  

Il permet, aux entreprises comme aux particuliers, de régulariser une erreur ou une omission réalisée lors de la déclaration de leurs revenus, et ce afin de ne pas être sanctionné. 

Le droit à l’erreur s’applique aussi pour les erreurs ou les omissions commises dans les demandes de prestations. 

Ainsi, en prouvant votre bonne foi, le droit à l’erreur vous permet d’éviter des pénalités financières ou d’être privé d’une prestation sociale. 

À lire aussi :

Impôts : comment corriger ma déclaration de revenus ?

L’erreur est humaine. Alors au moment de remplir sa déclaration de revenus, il n’est pas impossible...

Lire l'article

Prélèvement à la source et premier salaire : quel est le fonctionnement ? 

Jusqu’à présent, vous étiez rattaché au foyer fiscal de vos parents ? Alors votre tranche d’imposition n’aura pas encore été calculée par le fisc. 

Toutefois, vous serez bien imposé puisque votre employeur doit prélever un impôt sur votre salaire net imposable chaque mois. C’est ce qui s’appelle le prélèvement à la source. 

Alors comment est calculé votre taux d’imposition ? Lorsqu’il s’agit de vos premiers salaires, votre employeur va appliquer un taux par défaut, également nommé taux neutre. Ce taux tient uniquement compte de votre rémunération, pas de votre situation familiale.  

Pour appliquer ce taux neutre, votre employeur a un barème à respecter :  

Taux neutre du prélèvement à la source en 2023

Votre taux personnalisé sera calculé après votre première déclaration de revenus. 

Vous pourrez ensuite changer votre taux de prélèvement à la source directement sur votre Espace Particulier sur le site impots.gouv.fr, si vos revenus changent ou si votre situation familiale évolue (mariage, naissance, etc.). 

Tout ce que vous devez savoir pour déclarer vos impôts, réuni dans un guide.

Télécharger le guide
<p><span>Tout ce que vous devez savoir pour déclarer vos impôts, réuni dans un guide.</span></p>

Fiscalité : quel est le barème 2023 de l’impôt sur le revenu ? 

Pour faire face à l’inflation, la loi de finances 2023 a modifié le barème de l’impôt sur le revenu le 1er janvier dernier. 

Désormais, les taux d’imposition sont de :  

Barème 2023 de l’impôt sur le revenu

À lire aussi :

Fiscalité : quel est le nouveau barème de l’impôt sur le revenu en 2023 ?

En pleine période d’inflation, Bercy vient d’annoncer une revalorisation du barème de l’impôt à haut...

Lire l'article

Comment réduire sa fiscalité en 2023 ?  

Saviez-vous qu’il existe des moyens pour réduire vos impôts ?   

Si vos revenus sont confortables, et que vous souhaitez optimiser votre fiscalité, il existe des solutions pour cela. 

Solution numéro 1 : les placements financiers  

Vous pouvez réduire vos impôts grâce à l’épargne et aux placements financiers, notamment via : 

  1. Le Plan d’Épargne Retraite (PER) : en épargnant pour votre retraite, vos versements sont déductibles de vos revenus imposables. Il n’est jamais trop tôt pour y penser ! 

  2. Les Fonds d’Investissement de Proximité (FIP) : ce placement vous permet de bénéficier d’une réduction d’impôt en investissant dans les PME (Petites et Moyennes Entreprises). 

  3. Les SCPI fiscales : en achetant des parts de Sociétés Civiles de Placement Immobilier fiscales, vous bénéficiez de l’avantage fiscal lié au dispositif de défiscalisation, comme par exemple avec la SCPI Pinel

À lire aussi :

Jeunes actifs : où investir en 2023 ?

Où placer son argent quand on débute dans la vie active ? Si vous vous posez cette question, voici q...

Lire l'article

Solution numéro 2 : les placements immobiliers 

Optimiser vos impôts est également possible via l’investissement immobilier. Pour cela, vous devez acquérir un bien immobilier via un dispositif de défiscalisation immobilière

Loi Pinel classique ou loi Pinel Plus (+), loi Denormandie, loi Malraux, loi Monuments Historiques, statuts de Loueur Meublé Non Professionnel ou de Loueur Meublé Professionnel (LMNP/LMP), vous avez la possibilité d’acheter un bien locatif dans le neuf, l’ancien, en VEFA (Vente en l’État Futur d’Achèvement), ou à rénover. 

En contrepartie, vous bénéficierez d’avantages fiscaux intéressants. 

À lire aussi :

8 solutions pour réduire vos impôts en 2023

À quelques jours de l’ouverture de la déclaration en ligne de vos revenus 2022, vous vous demandez p...

Lire l'article

Optimiser sa fiscalité avec un conseiller en gestion de patrimoine 

Vous souhaitez optimiser votre fiscalité ? Prenez conseil auprès d’un expert de la gestion de patrimoine

Chez Quintésens, nos conseillers en gestion de patrimoine (CGP) sont des spécialistes de la fiscalité, de l’épargne, ainsi que des placements financiers et immobiliers. 

Ils se basent sur votre profil investisseur, et sur votre bilan patrimonial, pour vous recommander des placements pertinents et adaptés à vos objectifs.

Nos experts vous accompagnent tout au long de votre projet, de la réalisation d’un bilan patrimonial gratuit lors de votre premier rendez-vous, à la recherche et à la souscription de votre placement, et même après. 

Ils travaillent en toute transparence et en totale indépendance, pour construire une stratégie d’épargne à votre image, selon vos besoins. 

Nos clients économisent en moyenne 4 000 € d’impôts par an. Pourquoi pas vous ?

Demandez à être rappelé

Nos derniers sur les impôts

9 solutions pour réduire vos impôts en 2024

À quelques mois de l’ouverture de la déclaration en ligne de vos revenus 2023, vous vous demandez pe...
Lire l'article

IFI : 3 leviers pour réduire la note

La fin de l’année approche à grands pas mais il est encore temps d’agir pour réduire son IFI (Impôt...
Lire l'article

Divorce : quelles conséquences sur vos impôts ?

Un divorce a de nombreuses conséquences, qu’elles soient matérielles... ou fiscales. Découvrez quand...
Lire l'article
Voir plus d'articles

En bref 

Qu’est-ce que le droit à l’erreur ? 

Le droit à l’erreur est un dispositif qui permet, aux particuliers comme aux entreprises, de corriger une erreur ou une omission réalisée lors de la déclaration de leurs revenus, afin de ne pas être sanctionné. 

Quel est le barème de l’impôt sur le revenu en 2023 ? 

Le barème de l’impôt sur le revenu en 2023 est de :  

  • 0 % jusqu’à 10 777 euros,  

  • 11 % de 10 778 euros à 27 478 euros, 

  • 30 % de 27 479 euros à 78 570 euros, 

  • 41 % de 78 571 euros à 168 994 euros, 

  • 45 % au-delà de 168 994 euros. 

Comment changer son taux de prélèvement à la source ? 

Vous pouvez changer votre taux de prélèvement à la source directement sur votre espace Particuliers sur le site impots.gouv.fr, dans la rubrique « Gérer mon prélèvement à la source ». 

Qui est concerné par la déclaration de revenus ? 

Toutes les personnes qui résident en France, qui ont leur domicile fiscal en France, ou qui résident à l’étranger mais perçoivent des ressources provenant de France, doivent réaliser une déclaration de revenus. 

Comment réduire sa fiscalité en 2023 ? 

Pour réduire votre fiscalité en 2023, prenez rendez-vous avec un conseiller en gestion de patrimoine (CGP). Chez Quintésens, nos conseillers pourront vous recommander des placements financiers et/ou des investissements immobiliers pour bénéficier d’avantages fiscaux intéressants (réduction, crédit d’impôt, etc.). 

Impôts