Les SCPI (Sociétés civiles de placement immobilier) sont nombreuses en France, et intéressantes pour qui souhaite générer des revenus complémentaires et/ou préparer sa retraite. Elles offrent, en effet, des rendements intéressants, de l’ordre de 5 % en moyenne, tout en limitant les risques pris par les épargnants. Vous êtes intéressé par ce produit de placement ? Voici sept conseils et critères à garder à l’esprit au moment de choisir votre SCPI.

1. Bien comprendre de quoi il s’agit

L’éventail des SCPI est assez diversifié : avant d’investir, il convient donc de bien en avoir cerné les contours. Il existe ainsi les SCPI d’entreprises, qui permettent de se procurer un revenu trimestriel, quand les SCPI d’habitations ont plutôt vocation à vous aider à optimiser votre situation fiscale. Toutes, par ailleurs, ne s’intéressent pas aux mêmes produits et aux mêmes zones géographiques. Faites donc le point sur vos objectifs et les placements qui répondent à vos besoins. Si nécessaire, demandez à être accompagné dans vos démarches.

2. Identifier le niveau de capitalisation

Investir dans une SCPI permet de mutualiser le risque, contrairement, par exemple, à de l’immobilier classique détenu en direct. C’est pourquoi le niveau de capitalisation est important : plus il est important, plus le risque est dilué, plus vous êtes rassuré quant au devenir des fonds placés. Privilégiez donc les SCPI disposant de plusieurs centaines de millions d’euros de capitalisation.

3. Connaître le gestionnaire

Le principe de la SCPI vous dispense de la gestion des milliers de mètres carrés diversifiés dont vous faites l’acquisition. Cependant, la société de gestion qui prend le relai doit être efficace et réputée. Renseignez-vous donc sur celles qui s’occupent des biens dépendant des SCPI envisagées. Il en va de la pérennité de vos investissements et de la capacité des biens à prendre de la valeur au fil des ans.

4. Se renseigner sur le rendement des SCPI envisagées

Si les rendements ne sont pas garantis, il est souvent admis qu’une SCPI pertinente rapporte au moins 5 %, voire 6 % pour les entités les plus jeunes. Consultez donc l’historique des rendements des SCPI qui vous intéressent, qui pourront vous donner une idée – une nouvelle fois, sans garantie pour l’avenir – des futures performances.
Attention, le rendement des SCPI est un critère important, mais il ne doit pas être le seul à entrer en considération !

À lire aussi : Comment investir dans les SCPI ?

5. S’assurer d’un bon taux d’occupation

Le taux d’occupation (c’est-à-dire, le pourcentage du parc immobilier qui est occupé) de toute SCPI est une donnée publique, accessible avant même d’investir. Il est conseillé de privilégier les SCPI dont le taux d’occupation est supérieur à 90 %, voire compris entre 95 et 100 %. Celles-ci offrent en effet un parc optimisé et à haut rendement, et comprennent des biens de qualité.

6. Consulter la composition de l’actif et les zones géographiques

Le patrimoine immobilier (bureaux, commerces, résidences de santé, résidences étudiantes, etc.), constitue le cœur des SCPI. Vous pouvez choisir celles dans lesquelles vous allez investir en fonction de vos affinités personnelles (envie d’acquérir des biens anciens, de participer au dynamisme économique d’une zone géographique, etc.), mais il est recommandé de ne pas mettre tous vos œufs dans le même panier. Investissez dans plusieurs SCPI, opérant sur différents secteurs, afin de diluer le risque.

7. S’informer sur le niveau des liquidités

Également appelé « report à nouveau », le niveau des liquidités correspond au « cash » disponible de la SCPI. Plus il est important, plus il est possible d’anticiper des travaux, le départ d’un locataire, un événement climatique, etc. De même, un report à nouveau important permet de s’assurer que les loyers seront versés en temps et en heure. Ainsi, dirigez-vous vers les SCPI les plus anciennes, qui disposent, a priori, d’un bon niveau de liquidités.

À lire aussi : Comment déclarer les revenus des SCPI aux impôts ?

Investir dans une SCPI en bref

Vous envisagez d’investir dans une SCPI ? Voici trois éléments à garder à l’esprit.

  • Diversifiez votre portefeuille en investissant dans plusieurs SCPI. Vous serez ainsi en mesure de réduire votre exposition au risque.
  • Étudiez le profil des SCPI envisagées. Quels biens possèdent-elles ? Depuis quand existent-elles ? Quels sont leurs niveaux de rendement, pour quel taux d’occupation ?
  • Si besoin, demandez à être accompagné dans vos démarches. Vous recevrez de précieux conseils pour obtenir le meilleur rendement de vos placements en SCPI.

Quintésens vous conseille et vous accompagne

Le Groupe Quintésens est spécialisé dans la gestion de patrimoine globale. Bilan patrimonial, prévoyance, placements, réduction d’impôts, financement, ingénierie patrimoniale : nous mettons notre expertise à votre service et vous aidons à concrétiser vos projets. Contactez notre équipe pour nous faire part de vos projets en toute confiance.